La danse sur glace

La danse sur glace

Nous faisons de la danse sur glace depuis trois ans et nous avons 5 à 6 lames chacune.

L’ensemble du groupe (source : photo personnelle)

  Définition de la danse sur glace :   La danse sur glace, c’est du patinage où l’on danse et où l’on fait beaucoup moins de sauts que dans le patinage artistique.

Les lames :

Les lames sont des tests où l’on passe des épreuves pour avoir un niveau plus élevé.

Les groupes :

Les groupes sont des catégories par rapport au nombre de lames :

Julianne (photo personnelle)

danse A (de 1 à 3 lames)

danse B ( de 4 à 5 lames )

danse C ( à partir de 6 lames)

groupe d’adultes.

 Les compétions :

Toutes les personnes du club peuvent s’inscrire et faire des compétitions.

Jade (photo personnelle)

Est-ce que vous avez déjà fait des compétitions ?

Nous n’avons jamais fait de compétition. Mais nous avons déjà fait des galas. Chaque année, nous faisons le gala de patinage en juin. Nous nous entraînons à partir du moi d’avril. Cela est très compliqué de s’entraîner pour le Gala et cela nous prend environ deux mois. Le Gala est proposé trois jours d’affilé, un jeudi, un vendredi et un samedi dans le mois de juin.

 

Pourquoi vous avez choisi de faire de la danse sur glace ?

Juliane : Depuis la maternelle, notre école allait voir le gala de danse sur glace en fin d’année et j’adorais. Jade s’est inscrite et, un an après, je m’y suis inscrite aussi.

Jade : Je cherchais à faire du sport et j’ai découvert le gala de danse sur glace qui m’a donné envie d’en faire.

Qu’est-ce qui vous plaît dans cette activité ?

Juliane : J’aime bien la sensation de la vitesse et j’aime aussi réaliser des figures.

Jade : J’aime bien patiner en faisant des figures et m’amuser avec mes amis.

Jade et Julianne (photo personnelle)

                                                FIN!!!

Jade et Juliane 6A  

         

C’est la chandeleur !

Le 2 février, c’est la Chandeleur, l’occasion de déguster de bonnes crêpes bien chaudes.

 

Ingrédients :

  • (source photo : Maud)

    250 g de farine

  • 2 cuillères à soupe de beurre fondu

  • 50 cl de lait

  • 5 cuillères à soupe de sirop de menthe (ou d’autres goûts)

  • 3 œufs

  • 1 pincée de sel

  • du colorant de la couleur souhaitée (facultatif)

Préparation :

(source photo : Maud)

Étape 1 :
Dans un saladier, faites un puits avec la farine et le sel.  Versez le sirop et la moitié du lait ainsi que le beurre fondu. Mélangez le tout avec un fouet en partant du centre du puits.

(source photo : Maud)

Étape 2 :
Ajoutez les œufs battus à la préparation. Mélangez.

(source photo : Maud)

Étape 3 :
Ajoutez le lait restant et le colorant (facultatif). Mélangez jusqu’à obtenir une pâte sans grumeaux.

(source photo : Maud)

Étape 4 :
Versez une louche de pâte dans une poêle beurrée. Faites-la dorer, puis retournez-la. Quand les deux côtés sont bien cuits, retirez la crêpe de la poêle.

(source photo : Maud)

Bon appétit !

Maud

L’E.S.T., une nouvelle matière au collège

pixabay.com

L’E.S.T. ne concerne que les élèves de 6ème. Cette nouvelle matière a été créée dans le cadre de la réforme 2016-2017. E.S.T. sont les initiales de Enseignement Scientifique et Technique.

L’E.S.T. nous fait étudier :

  • La S.V.T.
  • La Physique-Chimie
  • La Technologie

Tout ça par un seul et même professeur.

Continuer la lecture de L’E.S.T., une nouvelle matière au collège 

L’enfant caché

L’enfant cachée de Marc Lizano, Loïc Dauvillier et Greg Salsedo (http://www.lelombard.com/)

Cette BD parle d’une grand-mère – Dounia – qui raconte à sa petite-fille – Elsa – le cauchemar qu’elle a vécu lorsqu’elle était enfant.

Tout se passait bien dans la vie de Dounia ; elle avait des amies, un amoureux… Jusqu’au jour où son père lui annonça que tous les membres de sa famille allaient devenir « shérif » et porter une étoile jaune. Mais, quand elle montrait fièrement son étoile de Shérif, on se moquait d’elle et Catherine, son amie, ne lui parlait plus. La maîtresse lui demanda d’aller s’asseoir au fond de la classe et de ne plus lever la main. A cause de ça, Dounia quitta l’école ; mais ses parents l’aidèrent pour ses devoirs : sa maman pour le français, son papa pour les maths et la géographie. Pendant une nuit bruyante, ses parents la réveillèrent. La police était à la porte. A cause de leur religion, ils étaient juifs, la famille allait être arrêtée. Ses parents décidèrent de la cacher dans l’armoire…

 Que va-t-il se passer ?

Comment Dounia va-t-elle s’en sortir ?

Pour le savoir, venez découvrir cette bande dessinée au CDI !

Notre avis :

On a aimé ce livre, car  l’histoire est prenante et mystérieuse. A chaque page, il y avait un peu plus de suspense… Et nous avons découvert la vie des enfants juifs, quand ils devaient se cacher  durant la Seconde Guerre Mondiale.

 Charlotte et Lou.

La recette de la galette comtoise

Les ingrédients

  • 25 cl de lait      
  • 150 g de farine
  • 80 g de beurre
  • 5 cuillères à soupe de sucre
  • 3 cuillères à soupe de crème
  • 3 œufs
  • 3 cuillères à soupe de fleur d’oranger
  • 1 pincée de sel
  • 1 fève

 

La préparation

 

 

Etape 1

Etape 1 :

Dans une casserole, faites chauffer le lait, le sucre, le beurre, le sel et portez à ébullition.

Étape 2 :

Etape 2

Lorsque tous les ingrédients sont fondus, ajoutez, hors du feu, la fleur d’oranger et la farine d’un coup.

Étape 3 :

Etape3

Remettre sur le feu et mélanger jusqu’à ce que la pâte se décolle des parois de la casserole.

Étape 4 :

Etape 4

Retirer la casserole du feu. Puis ajoutez la crème, la fève et les œufs un à un en mélangeant entre chaque œuf.

 

Étape 5 :

Etape 5

Versez la pâte sur une plaque de four.

Badigeonnez celle-ci de jaune d’œuf (pour que la galette dore à la cuisson).

Tracez des lignes sur la pâte avec une fourchette.

Puis enfournez la pâte 40 minutes à 180°C.

Et voilà, c’est prêt !

Bon appétit !

 

Textes et photos de Maud.

 

Hunger games en BD

Projet BD en 5ème A et 5ème C

https://www.pocketjeunesse.fr/livres/collection-13-ans-et-plus/hunger_games-9782266182690/

Mme Maximy, notre professeur de français, nous a fait étudier le texte que l’on devait transformer en BD. Cet extrait était tiré du roman HUNGER GAMES

http://t1.gstatic.com/

Elle nous a donné des documents qui nous expliquaient comment faire des cadrages, mettre en forme notre planche de BD et comment nuancer les couleurs. Ensuite nous nous sommes mis à l’œuvre. Nous sommes allés au CDI, on a travaillé avec Mme Maximy et Mme Jeudy, la documentaliste.  Notre professeur nous a imposé les groupes. Nous avons tous commencé à chercher et à échanger nos idées par groupe. Nous avons fait au brouillon le schéma de notre planche de BD, puis nous sommes passés au propre.

Pixabay.com

Mme Jeudy a pris des photos des différentes étapes de notre travail, elle nous a demandé notre avis, par écrit. Ceux qui le souhaitaient ont pu donner leur avis et être enregistrés.

Lorsque les BD ont été terminées, elles ont été plastifiées et exposées au CDI. Elles ont également été prises en photos pour pouvoir être présentées sur ce blog.

Merci à Mme Jeudy et à Mme Maximy pour ce projet.

Inès, Léa S. et Léa DL.

Les élèves au CDI.

(photos Mme Jeudy)

Les réalisations des élèves

(photos : Mme Jeudy)

L’avis des élèves de 5ème A

« J’ai bien aimé travailler en groupe. Chacun donnait son avis, participait dans le travail et ça a donné quelque chose de bien. » Ozan « Je me suis plus impliqué dans le découpage du texte et dans l’écriture du scénario, car c’est ce que je préfère. Je ne sais pas bien dessiner. » Leny

pixabay.com
« Dans un groupe de trois, c’était parfois difficile au début pour que chacun ait une tâche. Après ça allait mieux. » Léa D.
 « C’est intéressant, mais j’aurais préféré qu’on fasse les groupes nous-mêmes. » Chloé  « Ce que j’ai le plus aimé dans ce projet, c’est le défi de  transformer en BD un extrait de roman. » Théo

 

 

L’avis des élèves de 5ème C

 

« Je me suis impliqué dans les dialogues car j’aime bien écrire. » Noé  « J’ai bien aimé ce projet. Tous les groupes avaient la même tâche. Mais avec l’imagination et les dessins de chacun, on a eu des BD totalement différentes. » Antoine
 « J’aurais aimé choisir mon groupe. Je ne me suis pas très bien entendu avec mes camarades. Je me suis impliqué surtout dans les dessins, les arrière-plans et le décor. » Arthur  « J’ai aimé l’idée de faire  un projet commun, avec les idées de chacun. J’ai surtout travaillé sur l’écriture du scénario, les paroles dans les bulles… » Louisa
 « J’ai bien aimé le projet. Mais j’ai trouvé que c’était dommage de ne faire qu’une partie de l’histoire, on aurait pu résumer tout le roman en une seule BD. » Alyssa  

pixabay.com

 

Ma passion pour le théâtre

Je m’appelle Léa et je suis en 6e.

Je fais du théâtre depuis cette année. J’aime le théâtre, car les scénettes me plaisent beaucoup . J’en fais à Evette-Salbert . Le théâtre c’est le mercredi de 14h à 15h30. On est une dizaine d’enfants de 7 à 14 ans.

La professeure de théâtre s’appelle Marie-Laure Marchand.

Les premières fois, je me suis entraînée et j’ai fait un exercice d’anti-stress : c’était « le crocodile ». Le crocodile c’est un jeu d’anti- stress où on se passe un crocodile et où on montre ses émotions, quand on nous le passe.

Puis, j’ai fait le jeu des portes : cela consiste à imaginer toutes les portes qu’on a franchies le matin-même.

Fin novembre, on a commencé à jouer la pièce de théâtre qui s’appelle « Salut Jeanot ». On la présentera sûrement fin mars 2017.

Photo de M. Lambert

 

Léa 6e E.